Whirlwindsong

Mêlant architecture, arts numériques et sonorités, Whirlwindsong est une aventure artistique qui questionne les frontières entre le langage et l'espace.

Cécile le Talec explore des espaces intermédiaires, le visible et l’invisible, le sonore et son silence, le mouvement et la disparition du geste. Depuis 2004, elle mène une recherche sur les langues sifflées, langues miroirs utilisées par quelques communautés dans le monde. Ses explorations l’ont conduite en Espagne (Iles Canaries/La Goméra), au Mexique (État de Oaxaca) et en Chine (Province de Guizhou).

Par ses rencontres avec des linguistes, des phonéticiens, des musiciens et des compositeurs, cette œuvre se nourrit du langage sifflé et construit des récits où le matériau mélodique est la matrice d'un ensemble de vidéos, sculptures, photographies, dessins, pièces sonores. De ces traversées polymorphes aux confins de la langue, du chant et du paysage émane une dimension de laboratoire où les œuvres naissent dans les expériences entre le plastique et le mélodique.

Au château des Adhémar, l'exposition Whirlwindsong s'inscrit à la suite de ses précédentes explorations sonores et privilégie une approche musicale du territoire. Son dispositif s'articule autour de 3 grands projets réalisés au Japon (septembre 2015) et en France, notamment dans le cadre d'une résidence estivale à Moly-Sabata en Isère.

Complémentaires, une installation, un film et une composition musicale questionnent les formes de territoires générés par les langues, les géographies et la musique, tout en entrant dans la sphère de la technicité numérique. Les installations inédites, principalement pensées in situ, joueront avec l'architecture du lieu.

Le premier projet est un film vidéo enregistré et réalisé à Naruto au Japon, à l’été 2015. Il prend la forme dʼune vidéo/partition. Lʼeau étant un matériau que Cécile le Talec utilise depuis plusieurs années dans ses sculptures ; présentement, elle va filmer les turbulences marines d’un lieu singulier du Japon.

Pour le second projet, elle présente une installation sonore qui sera réalisée et mise en oeuvre en France, en août et septembre 2015, dans le cadre de sa résidence de création / production à la Fondation Albert Gleizes / Moly-Sabata à Sablons en Isère. Cette installation se présente sous la forme dʼun « plancher chantant » et dʼune toile suspendue en mouvement (dispositif sonore et numérique). Les fichiers sons auront été enregistrés sur le site de Naruto au Japon. Le plancher sʼinspire du « parquet rossignol » du Palais de Nijo de Kyoto. La toile monumentale suspendue et en mouvement sera réalisée selon la technique du Suminagashi (encres flottantes).

Quant au troisième, il prend la forme d’un concert/performance, d’une œuvre musicale électro-acoustique composée par Haruyuki Suzuki à partir du film partition et des enregistrements sonores de Naruto. Cette composition sera interprétée par plusieurs musiciens dans lʼinstallation.

Rendez-vous autour de l'exposition

Rencontres et événements programmés dans le cadre de l'exposition :

Vernissage - samedi 17 octobre

Rencontre avec l'artiste suivie d'un concert-performance interactif. Vernissage à 12h.

11h

Détours - samedi 17 et 18 octobre

Un car pas comme les autres vous emmène à la découverte de cinq lieux dédiés à l'art contemporain.

Voir page de l'événement.

1e Biennale art nOmad - mercredi 21 octobre

Visite guidée de l'exposition, lecture, concert-performance.

Voir page de l'événement.

Rencontre enseignants - mardi 3 novembre

En présence des médiatrices et de la professeur-relais.

17h30

Réservé aux enseignants

Concert / performance - samedi 12 décembre

Samedi 12 décembre - 18h30

GRATUIT sur réservation au 04 75 00 62 30

Durée : 45 min

Parcours musical et sonore autour des œuvres dans les espaces d’exposition. Performance de poésie sonore autour de l’œuvre Prosodie, une partition qui mêle langage, notes de musique et chant d'oiseaux (retranscription phonétique) lue et chantée en français et en japonais.

 
Concert Suivi d'une rencontre avec Cécile Le Talec et les interprètes.

Avec Didier Plisson (percussions, claviers et seraphin), Chieko Hayashi (mezzo-soprano),
Joseph Poulignier (guitare), Aziyadé Baudouin-Talec (voix)

Programme

Rez-de-chaussée / 20 min

> Variations « prosodies » : composition pour voix, percussions et guitare (Didier Plisson, Chieko Hayashi et Aziyadé Baudouin-Talec) / 8 min
> Solo Souffle : Chieko Hayashi (voix et bande enregistrée vent) et percussions (Didier Plisson) / 5 min
> Variations « serinettes » / 7 min : composition pour voix, componium et percussions (Didier Plisson, Chieko Hayashi et Aziyadé Baudouin-Talec)

Etage sur plancher chantant : voix, percussions, guitare et séraphin / 25 min

> Groundsong 1 / prologue : 9 min
> Groundsong 2 / dialogue : 9 min
> Naruto / epilogue : 7 min

Cécile le Talec, Fugue, 2014, film vidéo, noir et blanc, muet, 7 mn © C. le Talec.

Voir aussi

  • Concert
  • Concerts Royaux
  • Dimanche 28 février 17h
  • Grignan

en savoir +